Recette de pain cocotte facile (méthode étape par étape)

La cuisson du pain dans une cocotte en fonte est sûrement la méthode la plus simple et efficace pour obtenir un résultat digne d'un boulanger.

Pain blanc en cocotte, version facile

Pain blanc en cocotte, version facile

Cuisine : BoulangerieDifficulté : Facile (2/5)
Portions

1

pain
Temps de préparation

10

minutes
Temps de cuisson

50

minutes
Temps de repos total

2

heures 

30

minutes
Temps total

3

heures 

25

minutes

Ingrédients

  • 300 ml d’eau

  • 1 sachet de levure boulangère instantanée ou 1 demi cube de levure fraîche (environ 21 gr)

  • 500 gr de farine de blé (type 55)

  • 8 gr de sel (1,5 cuillère à café)

Instructions

  • Mélange : ajoutez les ingrédients dans l’ordre ci-dessous dans le bol.
  • Pétrissage : 7 minutes au robot pétrin (vitesse basse) ou à la main, jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  • Première pousse : laissez reposer la pâte 1h30 à 2h dans un saladier (recouvert d’un torchon, à l’abri des courants d’airs).
  • Façonnage : à la fin de la première pousse, rabattez la pâte sur un plan de travail fariné. Formez une boule bien farinée et posez-la au milieu de la cocotte (sur du papier sulfurisé si vous souhaitez être sûr que le pain ne colle pas au fond).
  • Deuxième pousse : Laissez reposer 1h minimum.
  • Grignage : à la fin de la deuxième pousse, réaliser 1 incision à la surface de la pâte.
  • Cuisson : lancez votre four à 240 degrés, programme chaleur tournante. Enfournez la cocotte à froid. Laissez cuire 50 minutes à 240 degrés couvercle fermé. Sortez le pain de la cocotte en fin de cuissons et laissez refroidir 1 heure sur une grille avant dégustation.

Les 4 étapes cruciales faire un pain cocotte inratable

Cette recette est le résultat de plusieurs dizaines d’essais afin de trouver la version la plus facile à réaliser. Elle doit permettre aux débutants d’obtenir un résultat de qualité : une belle croûte dorée, une mie aérée, le tout avec une belle forme de pain à l’ancienne.

Je vous livre ci-dessous quelques explications supplémentaires sur les grandes étapes de fabrication qui vont toutes dans le sens de la simplicité :

Etape 1 : un choix d’ingrédients simples

  • L’utilisation d’une farine blanche T55 (la farine courante en magasin).
  • Des proportions d’eau et de farine qui donnent une pâte facile à travailler (pas trop collante).
  • La juste dose de sel et de levure.

Etape 2 : une seconde pousse dans la cocotte

  • La seconde pousse se déroule directement dans la cocotte pour éviter une manipulation inutile de la pâte.
  • Beaucoup de recettes sur internet conseillent une seconde pousse de 30 minutes. Je juge cette durée bien trop courte à moins de vouloir obtenir une mie dense. Voila pourquoi je propose une deuxième pousse d’1 heure minimum, le temps de bien faire gonfler la pâte.

Etape 3 : une grigne simple et efficace

  • Juste avant la mise au four, réalisez une belle incision à la surface du pâton avec une lame de rasoir ou un couteau bien aiguisé. Veillez à ne pas taper dans l’email de la cocotte.
  • Cette entaille permet aux gaz de s’échapper lors de la cuisson et ainsi d’éviter que la croûte ne craque.

Etape 4 : une cuisson à l’étouffée

  • A l’inverse des autres recettes de pains, la cuisson à la cocotte démarre à froid (sans préchauffage) et avec le programme chaleur tournante. Le pain étant à l’abri de la fonte, il n’y a pas de risque qu’il sèche de trop.
  • Pour aller au plus simple, je propose de cuire d’une seule traite en gardant le couvercle fermé. L’humidité du pâton reste bien confiné, ce qui facilite le développement de la croûte.
  • Je vous évite les complications de certaines recettes (cuisson en deux étapes avec 2 températures différentes, avec et sans couvercle). L’idée est de ne pas rester bloqué devant le four durant la cuisson.
  • La durée de 50 minutes est un bon compromis. Il est possible de pousser plus longtemps (jusqu’à 1 heure), selon votre goût et votre four.
  • Sortez le pain après cuisson pour qu’il commence à sécher (le laisser dans la cocotte l’empêcherait de “suer” et il ramollirait).